Dalles suspendues et de sol pour espaces tertiaires

Le bruit des bureaux voisins, que ce soit sur ou à côté du votre, peut rapidement devenir un problème. Les immeubles construits avant 1992 avaient souvent peu ou pas d'insonorisation, et une réflexion sur leur amélioration ne peut qu'être bénéfique pour tous.

Le son est porté par les vibrations, soit de l'air soit par la structure du bâtiment. Se référer à "l'insonorisation", constitue un abus de langage, car bloquer totalement la propagation du son , requiert une mise en œuvre des soffites et du plancher technique. Le meilleur résultat auquel on puisse raisonnablement s'attendre est d'obtenir une réduction de l'intrusion du bruit à un niveau acceptable.

Pour réduire le bruit, les vibrations doivent être isolées de la dalle. Avec les sols et les soffites, il existe deux options, soit d'isoler la structure au-dessus du sol ou au-dessous, chacun a ses propres avantages et inconvénients et leur mise en oeuvre doit être confiée à des spécialistes comme sur ce site.

Insonorisation du faux-plafond / plancher

L'insonorisation acoustique impose le montage de dalles incorporant des matériaux d'insonorisation. Un ciel suspendu correctement monté procure typiquement un assourdissement voisin de 40dB

Mise en œuvre:

  • Un minimum de 150mm de hauteur de pièce est perdue
  • Il existe une nécessité d'encastrer les luminaires plafonniers et de cacher le câblage réseau
  • Les porteurs suspendus doivent courir à travers la plus petite dimension de la salle et sont fixés au mur en utilisant des supports muraux.
  • Il est très important qu'il y ait un espace d'air entre le haut des solives et le béton pour éviter la transmission du bruit, cet écart doit être au minimum de 5 mm. Avec un vieux bâtiment, il est préférable de viser un plus grand écart ( c'est à dire 25mm) pour permettre d'absorber d'éventuelles irrégularités du ciment).
  • La laine minérale est placée entre les solives nouvelles et deux couches de plaques de plâtre sont fixées sur la face inférieure des poutrelles.
  • Si le plancher dans la pièce du dessus est à simple tranchant (plutôt que des rainures et languettes), le plancher doit être recouvert d'isorel 6/8mm.

Montage traditionnel permettant l'obtention d'une insonorisation correcte

La première chose à prévoir est de définir le niveau des cintrage des porteurs en-dessous de l'existant. Cette dimension est composée de: vide d'air, plus la hauteur des solives en suspension (100 x 50 mm devrait être suffisant pour une portée maximum de 5 mètres).

Une fois que la distance a été déterminée, elle peut être facilement marquée à l'aide d'un niveau laser sur deux murs opposés. Si un niveau laser n'est pas disponible, mesurer vers le bas sur chacune des parois la distance requise.

Vérifiez tous les luminaires qui doivent être déposés, coupez l'alimentation du circuit approprié, desserrez la fixation et assurez-vous qu'il restera une longueur suffisante de câble pour fixer à nouveau le plafonnier sur la face inférieure des ossatures.

Travaillez à l'espacement des nouveaux porteurs. Les solives doivent être espacées en fonction de la largeur de la laine minérale étant utilisée.

Vérifiez l'écartement et le parallélisme de chaque mur car ils peuvent être inégaux et le positionnement des solives devra peut-être être ajusté pour tenir compte de ce biseau.

Démarrez dans un coin par la fixation d'un étrier à solive en intégrant les distances à respecter de la paroi d'extrémité et sous l'existant. Fixez l'extrémité de chaque porteur en utilisant des clous ou des vis. Notez qu'il n'y aura qu'une place limitée entre les premières poutrelles et la paroi d'extrémité. Il peut être plus facile de fixer les supports avant de les mettre en place et ensuite de visser le tout à la paroi.

Déplacez vous à l'autre extrémité de la pièce, et adaptez l'autre poutrelle d'extrémité d'une manière similaire. Avec les deux solives d'extrémité en place, exécutez une ligne de chaîne entre les faces inférieures des étriers finaux sur chaque mur.

Monter chaque solive séquentiellement de la même manière que les solives d'extrémité, en mesurant soigneusement la distance entre chaque solive en fonction du type de laine minérale et de la la ligne de chaîne jusqu'à la partie inférieure de chaque suspente.

Marquez le mur sous le centre de chaque étrier à solive, cela vous aidera à trouver les solives quand vous viendrez fixer les plaques de plâtre par en-dessous.

Prendre des dispositions pour les luminaires plafonniers qui ont besoin d'être suspendus (réservations, câbles en attente...)

La laine minérale doit être en place avant que les entretoises ne soient soit fixées définitivement. La laine aura bien évidemment tendance à s'affaisser entre les solives. La meilleure façon de la maintenir en place est d'utiliser du ruban fixé aux solives adjacentes, l'adhésif type Armalu étant idéal pour cela. N'installez la laine minérale sur une surface qui si vous avez l'intention de couvrir immédiatement.

Fixez et sécurisez au moyen de vis "placo" pour cloisons sèches la première couche de plaques de placo sous le couple solives / laine minérale. Laissez un espace d'environ 5 mm entre les bords de la plaque et les murs - les murs pouvant être inégaux, 5mm devrait être considéré comme l'écart minimum. Comme une deuxième couche de panneaux va être installée, placez la première vis sur chaque montant à environ 300mm du mur et espacez les autres vis d' environ 300mm.

Répétez l'installation de la laine minérale, mettez en place les panneaux de placo jusqu'à ce que le plafond soit complété. Rappelez-vous que vous devez faire ressortir tout le câblage électrique à l'extérieur et réaliser des réservations pour chaque luminaire et appareillage encastré.

Installez la deuxième couche de plaques à l'aide de vis plus longues et placez la première vis sur chaque solive à environ 150mm du mur afin de chaîner les fixations avec celles de la première plaque. Espacez le reste d'environ 300mm . Faire en sorte que les bords de la seconde couche de plaque de plâtre ne soient pas alignés avec ceux de la première couche. Assurez-vous que l'écart avec la périphérie est toujours maintenu, et n'oubliez pas de passer au travers les câbles électriques nécessaires.

Lorsque la deuxième couche de plaques de plâtre est en place, comblez les cavités dues aux trous de vis au moyen de map.

Pour terminer les extrémités du plafond, soit adaptez en polystyrène ordinaire ou un papier recouvert de bitume plutôt que décorer avec une corniche de plâtre - ce qui réduira les vibrations étant transmises provenant des murs vers le plafond.

Monter les plafonniers au plafond, le cas échéant.

Le nouveau dallage suspendu est maintenant terminé.

Si le plancher au-dessus de la pièce ainsi traitée ci-dessus est à joint vif (plutôt que des rainures et languettes), il devrait être couvert en 6 ou 8 mm de panneaux de fibres (côté lisse vers le haut). Fixez les feuilles tous les 150 mm à l'aide des clous annelés pour réduire la possibilité de prendre du jeu ultérieurement. Les feuilles d'Isorel doivent être humidifiées 24 heures avant l'installation de sorte qu'elles puissent être mises à plat, ce qui devrait éviter toute inégalité par la suite.

L'insonorisation est maintenant terminée. Idéalement, l'étage supérieur devrait être recouvert d'un tapis utilisant une sous-couche assourdissante pour améliorer encore les caractéristiques d'insonorisation de votre agencement.