Baie serveur silencieuse pour location en entreprise

par Jean Steridan le 02/04/2012

 

La majorité des employés du tertiaire est devenue totalement dépendante des ordinateurs dans le cadre du travail. Le personnel est entouré d'ordinateurs, d'imprimantes et bruits de ventilation toute la journée. Or, si les ordinateurs de l'époque moderne sont clairement beaucoup plus rapide que ceux d'il y a dix ans, ils sont devenus également souvent plus bruyants bien que beaucoup plus compacts. Le caractère continu et la hauteur du fond sonore généré peuvent avoir un effet négatif sur la productivité et la santé des employés. Il a été prouvé scientifiquement que les travailleurs qui sont en permanence exposés à un bruit excessif deviennent stressés et moins productifs.

Cela a conduit les législateurs européens à intervenir et émettre des directives pour la favoriser la réduction du bruit dans l'immobilier d'entreprise. Ces règles sont très techniques, mais le principe sous-jacent est que si deux travailleurs situés à moins de deux mètres de distance doivent faire hausser leur voix pour converser normalement, cela implique que le niveau de bruit ambiant est trop élevé et que l'employeur doit y remédier.

Une solution efficace, bien qu'onéreuse, consiste à isoler les baies informatiques dans des centres de données distincts. Une autre solution consiste à investir dans des armoires informatique insonorisées dotées d'un réseau informatique câblé d'un minimum de vélocité de 10 gigabits ethernet nous indique Kytom. Le coût d'achat n'étant pas non plus donné, quelles autres alternatives existent-elles pour un usage professionnel?

Dans un monde parfait, nous n'aurions tout simplement qu'à remplacer le matériel bruyant avec un autre émettant moins de bruit. Mais quand il s'agit d'ordinateurs et de salles de serveurs informatiques, ce n'est malheureusement pas toujours possible... Heureusement des les solutions novatrices commencent à apparaître.

Votre entreprise bien évidemment économisera beaucoup d'argent en n'ayant pas à construire une salle de serveur distincte et vous serez également en mesure de créer des agencements de bureau dans l'espace libéré de façon beaucoup plus productive. Pour ces raisons majeures, de plus en plus de sociétés se tournent vers un hébergement déporté de type Amazon Web Services pour leur infrastructure web. L'hébergement Cloud procure la souplesse nécessaire pour rapidement étendre les infrastructures nécessaires au développement et au test des logiciels web et de leur bonne exécution. Cependant, ce choix apporte également son lot de défis à résoudre. Prenons l'exemple de la mise en ligne d'un site internet par une équipe de développement:

Lors de la construction du système que vous allez devoir supporter, il est essentiel que vous puissiez garder facilement la trace de la configuration initiale de sorte que vous puissiez facilement répéter sa configuration lors de l'augmentation d'échelle. Dans un environnement où vous ajoutez et supprimez régulièrement des lames, vous avez besoin d'être en mesure de réaliser cette opération de façon particulièrement rapide et fiable.

Lors de la mise en ligne des version bêta de site internet, les exigences en matière de mise à l'échelle de traitement et de la résilience sont plus lâches que lors de la mise en «production» du système. Mais nous avons encore besoin d'avoir avancé sur le chemin de la compréhension dont cette chose va fonctionner pour de vrai en s'appuyant sur ce que nous avons appris dans la phase alpha .

Lors de l'élaboration Alpha du site internet il est fait usage de prototypes, un système de gestion de la configuration qui nous permettent de décrire dans le code comment on veut que les systèmes d'exploitation soient configurés. Comme les équipes et le nombre de serveurs nécessaires pour construire ce genre de système devient un élément essentiel de préservation de la connaissance, la configuration du serveur est décrite dans tous les codes, de sorte qu'un membre de l'équipe nouvelle n’a plus qu'à lire plutôt que chercher vainement autour des fichiers de paramétrage des serveurs la configuration pertinente. Cela signifie également que tant que les configurations sont correctement documentées, ces changements peuvent rapidement être appliquée à tous les serveurs concernés.

Lors de l'élaboration de la version bêta, on doit continuer à employer cette méthode de prototypage, mais avec encore plus de discipline dans son usage que lors des phases précédentes. Il faut une grande équipe, plus de pièces mobiles, et le potentiel pour étaler un trafic beaucoup plus important ce qui se traduira vraisemblablement par plus de serveurs et d'armoires informatiques. Là où auparavant les scripts bricolés à appliquer manuellement pour effectuer les les mises à jour de prototypes, on utilise maintenant des «prototypes maîtres», et des serveurs de stockage de la dernière configuration dont tous les autres peuvent consulter les mises à jour.

C'est là que l'expertise d'équipes techniques entraînées à construire et de migrer une infrastructure globale à l'échelle souhaitée s'avère indispensable pour répercuter les économies générées par l'absence d'investissement mais une difficulté de configuration accrue. L'agilité, l'absence de contrainte physique et l'élasticité instantanée fournies par les services de cloud computing ont un prix: une structuration et une technicité accrues des équipes de développement.